A+ A A-

Appui à la Radio Télévision du Burkina : un bilan fructueux après 18 mois

FHBF2016 082016 092

Plus de 160 journalistes et techniciens formés, 23 grands reportages produits, 4 séminaires publics organisés sur le futur de la diffusion du service public, 4 enquêtes d’audience qualitatives et quantitatives… Ces quelques chiffres illustrent le travail de la Fondation Hirondelle au cours des 18 derniers mois en appui à la Radio Télévision du Burkina Faso (RTB).  

La Fondation Hirondelle est arrivée au Burkina Faso en Septembre 2015, suite à une requête de la RTB pour du matériel et du soutien éditorial après l’insurrection populaire au Burkina fin 2014 menant au départ de l’ancien Président Blaise Compaoré. Le partenariat entre la Fondation Hirondelle et la RTB, soutenu par la Direction du développement et de la coopération Suisse, avait pour but de fournir un soutien à la couverture des élections historiques de fin 2015 et d’améliorer la programmation de la RTB en lien avec les besoins et les attentes de la population burkinabé. 

Avec deux experts sur le terrain à Ouagadougou, la Fondation Hirondelle a rapidement du se préparer aux élections en rédigeant une charte électorale pour cadrer le travail des journalistes de la radio et la télévision. Nos experts ont également effectué des formations pour 30 correspondants de la télévision et  de la radio autour du pays, permettant ainsi une couverture professionnelle et nationale le jour de l’élection. En collaboration avec le Centre national de presse – Norbert Zongo et la RTB, la Fondation Hirondelle a aussi aidé à organiser un séminaire sur les statuts de la RTB ainsi que sa réforme vers un véritable service public. Tous les principaux partis politiques participant aux élections ont participé et présenté leurs positions sur le futur de la RTB, permettant ainsi une clarification pour le public avant les élections. La couverture des élections par la RTB fut un véritable succès. Les citoyens ont relevé des différences concrètes dans la façon de couvrir les élections par la RTB  comparé aux scrutins précédents. « La RTB a bien travaillé, ce qu’ils faisaient avant et ce qu’ils ont fait cette fois ce n’est pas la même chose. Ils ont bien sensibilisé les gens pour qu’ils sachent comment voter » a ainsi expliqué un auditeur à  Manga.

P1000660

A la suite des élections, la Fondation Hirondelle a travaillé avec des équipes de journalistes à la radio, la télévision et au web afin de fournir de l’information touchant aux problèmes quotidiens de la vie des Burkinabés. 13 « Grands reportages » ont été produis à la Radio sur des sujets tels que la malnutrition, l’insécurité au nord, la gestion des conflits entre éleveurs et agriculteurs, les grossesses  non désirées en milieu scolaire, la couverture de la COP21 à Paris et de la COP22 à Marrakech.

A la télévision, des formations ont été organisées sur le journalisme reporter d’images. Les journalistes ont produit 10 programmes de 26 minutes sur des sujets tel que la problématique de l’eau potable, la vie dans la prison à Bobo-Dioulasso, la sécurité alimentaire, les migrations... Les téléspectateurs de la RTB ont apprécié ces productions, certains soulignant que ces « grands reportages » ont permis une meilleure couverture des problèmes importants pour la population.

Les journalistes au sein de la Radio Télévision du Burkina ont été très motivés pour travailler sur ces sujets. La production de ces grands reportages doit continuer après la fin du projet.
La collaboration de la Fondation Hirondelle avec la Radio Télévision du Burkina était prévue pour une durée de 18 mois dans le cadre d’un projet financé par la DDC. Elle a donc pris fin en décembre 2016, mais de futures pistes de collaboration restent ouvertes.

FHBF2016 082016 044