A+ A A-

Equipe et budget

Ressources humaines
La grande majorité de l’effectif de la Fondation Hirondelle est constituée des employés nationaux des pays dans lesquels la Fondation travaille. 137 personnes étaient au bénéfice de contrats réguliers en tant que cadres, journalistes, animateurs, techniciens, chauffeurs et personnel de support administratif et logistique. A celles-ci il convient d’ajouter une cinquantaine de collaborateurs engagés comme stagiaires, correspondants ou remplaçants.
 
Ces collaborateurs peuvent s’appuyer sur un encadrement et un soutien spécialisé de 15 expatriés en poste avec des contrats de longue durée, chiffre en légère augmentation cette année. A cela s’ajoutent 34 missions de soutien ponctuel (de 2 semaines à 3 mois, essentiellement de la formation et de l’appui technique) en 2013.
 
L’effectif total du personnel du siège a largement progressé par l’engagement de collaborateurs dans les domaines financier, de l’informatique, juridique et de la communication. Des  collaborateurs ont été également recrutés et affectés au suivi et la gestion des nouvelles opérations de la Fondation Hirondelle et une gestionnaire a été embauchée pour la recherche et le lancement de nouveaux projets. Au 31 décembre, 11 collaborateurs occupaient l’équivalent de 10.4 postes à plein temps au titre de suivi direct des projets, complétés par 16 autres personnes (11.5 EPT) engagées dans des tâches de direction, d’appui transversal et de support. La Fondation Hirondelle forme également un apprenti.

Ressources financières

Les revenus de la Fondation Hirondelle se sont élevés à 10’345’639 CHF en 2013. L'essentiel de ses revenus est apporté par des bailleurs institutionnels.

Produits 2013 Produits 2013

En 2012, la Fondation Hirondelle a été admise en tant que partenaire stratégique de la DDC, la Direction du Développement et de la Coopération suisse. Le processus d'admission, lancé en été 2010, a abouti à la signature du contrat fin janvier 2013. Une quarantaine d'ONG sont au bénéfice de ce type de partenariat, à l'instar d'organisations généralistes telles que Caritas, Helvetas, Pain pour le Prochain, ou Terre des Hommes. La DDC a ouvert ses partenariats pour l'excercice 2013-2016 à des organisations spécialisées telles que Médecins sans Frontière, Médecins du Monde ou la Fondation Hirondelle, pour ce qui concerne le domaine des médias. Cette relation entre la DDC et l'ONG partenaire implique un contrôle particulièrement rigoureux de la gestion, et notamment de la gestion financière.

Stabilité institutionnelle

Ce partenariat accroît l'assise financière ainsi que la stabilité institutionnelle de la Fondation Hirondelle. Il implique une importante mutation dans son organisation, avec le passage d'un modèle de gestion par projet à l'établissement d'un Programme quadrienal d'action. Le long processus de négociation a porté sur la présentation à la DDC d'un programme d'action 2013-2016 qui exprime entièrement les orientations de la Fondation Hirondelle. Invitée à penser en terme de Programme, la Fondation Hirondelle a réfléchi librement à ce qu'elle souhaite, à la manière de le faire, le traduire en actions concrètes et chiffrées, tout en se projetant sur une durée de quattre ans malrgé les impondérables liés à une actualité imprévisible et à un développement rapide des médias. Sa stratégie repose désormais sur quatre piliers:

  • produire, diffuser, mesurer
  • soutenir et former
  • pérenniser
  • encourager à la recherche et le développement, développer les réseaux
 
Cadre et autonomie d'action

C'est donc désormais sur la réalisation globale de ce Programme que la Fondation Hirondelle sera contrôlée et évaluée par le partenaire suisse. A l'intérieur de ce cadre, elle garde toute son indépendance et son autonomie d'action. Ce type de partenariat est xtrêmement précieux dans le domaine des médias, hautement spécialisé et peu familier à la plupart des donateurs institutionnels.