Radio Ndeke Luka (RCA), 09.11.2012: L’examen du budget 2013 de la CEMAC reporté

 

Les députés de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC) n’ont pas pu examiner le projet du budget de la Communauté au titre de l’année 2013. Ils se sont séparés le 6 novembre 2012 après 3 jours de travaux à Malabo en Guinée Equatoriale. Les raisons évoquées sont entre autres le retard pris par la Commission de la CEMAC dans l’envoi de ce projet au Conseil des ministres. Le document en question, après adoption, devrait en principe être transmis au Parlement pour examen.

A cela s’ajoute le changement intervenu en juillet dernier à la tête de la Commission avec le départ du Camerounais Antoine Ntsimi remplacé par le Congolais Pierre Moussa. Un changement qui n’a justement pas permis à la Commission de ficeler à temps ledit budget.

Pour pallier à la situation, une session extraordinaire a été envisagée si l’on s’en tient à la lettre de cadrage envoyée par la Commission selon laquelle une session parlementaire pour l’examen du projet de budget de la CEMAC sera convoquée du 15 au 26 novembre 2012.

Autre point marquant de cette session: le réaménagement des organes politiques du Parlement Communautaire dont la présidence est assurée désormais par le député Vincent Mavoungou Bouyou du Gabon. Il remplace à ce poste Pierre Ngolo du Congo Brazzaville.
Les députés ont aussi examiné au cours de cette session, le programme d’actions quinquennal du nouveau Président de la Commission de la CEMAC, Pierre Moussa. Dans sa présentation, ce dernier a demandé aux députés : « d’être le moteur des actions communautaires, tant en ce qui concerne la vulgarisation des normes, qu’à la mise en œuvre de divers projets de la CEMAC, en leur qualité des députés nationaux et communautaires ».

Signalons que la clôture de cette session s’est déroulée en présence du Président de l’Assemblée Nationale du Gabon Pierre Guy Nzouba Ndama, des membres du corps diplomatique et Consulaire ainsi que des représentants des organisations internationales accrédités en Guinée Equatoriale.

Les commentaires sont fermés.