Radio Ndeke Luka (RCA), 11.12.2012: L’UFDR revendique les attaques de Ndélé, Sam-Ouandja et Ouadda

 

On en sait plus sur l’attaque de la ville de Ndélé (Nord). L’Union des Forces Démocratique pour le Rassemblement (UFDR) de Michel Ndjotodia vient de revendiquer cette attaque. Les rebelles confirment la prise le 10 décembre de 3 villes, des mains des Forces Armées centrafricaines (FACA). Il s’agit notamment des villes de Sam-Ouandja, de Ouadda et de Ndélé au Nord du pays.

Joint au téléphone, le colonel Narkoyo, qui se dit Porte-parole de ce mouvement rebelle, explique qu’ils entendent, à travers cette attaque, inviter le Gouvernement centrafricain au respect de l’Accord de Paix Global signé en 2008 à Libreville.

Une source proche de l’Etat-major des FACA confirme la prise de Ndélé.  La source annonce que 2 contingents des FACA sont dépêchés à Ndélé en renfort. Seulement, ils n’ont pas encore donné leur position car ils manquent de moyens de communication. On dispose encore de très peu d’informations au sujet du bilan de l’attaque. Mais l’UFDR annonce toutefois avoir pris en otages tous les éléments des FACA basés à Sam-Ouandja. Tandis qu’à Ndélé, un élément des  FACA aurait été tué, à en croire la Croix-Rouge locale. Aussi, l’un des deux véhicules 12/7 des FACA de Ndélé a été récupéré par les rebelles.

Les éléments de la MICOPAX présents dans la ville se sont juste contentés de la sécurisation de leur base et de l’Aérodrome. Seuls les éléments de la Convention des Patriotes pour la Justice et la Paix  (CPJP) ont tenté une première résistance avant d’être mis en débandade par les assaillants.

Michel Ndjotodia, leader fondateur de l’UFDR, est rentré de l’exil du Bénin il y a environ 6 mois aujourd’hui. Depuis lors, il s’est installé à Boromata à 125 kms de Birao. Pendant son absence, le Mouvement a été dirigé par Damane Zacharia qui, lui, a entamé des négociations avec le régime de Bangui.

Les commentaires sont fermés.