Radio Ndeke Luka (RCA), 15.02.2013 : 3 300 000 000 de FCFA pour reconstruire le pont Sapéké à Bangui

 

Les habitants du 2ème, 3ème et 6èmearrondissement de la ville de Bangui seront bientôt dotés d’un nouveau pont. Les travaux de réhabilitation du pont Sapéké affaissé il y’a plus de 2 ans démarreront dans environ 3 mois. Le coût global desdits travaux est estimé à 3. 300. 000. 000 de francs CFA.

C’est la substance de la rencontre tenue ce 15 février 2013 entre le ministre des travaux publics et l’Ambassadeur de Chine en poste en République Centrafricaine. Une rencontre au cours de laquelle la Chine s’est    réengagée à réaliser les travaux de ces ouvrages d’arts tombés en désuétude.

L’idée de la relance de la reconstruction du pont Sapéké est intervenue après que le pays avait déjà signé une convention (prêt sans intérêt de 3. 300.000 000) avec la Chine au sujet de la reconstruction de ce viaduc.

Seulement, les ouvriers chinois avaient trouvé refuge au Congo Brazzaville. Un déplacement lié à la dégradation de la sécurité dans le pays. Une insécurité provoquée par la rébellion de la coalition Séléka en décembre dernier.

Le ministre des travaux publics Crépin Mboli Goumba, a expliqué que « le gouvernement a obtenu de son partenaire un prêt sans intérêt. J’avais demandé avec insistance à l’Ambassadeur de Chine de faire revenir ses compatriotes pour ces travaux qui urgent. Une demande favorable assortie d’une promesse ferme : les ouvriers regagneront Bangui dans 3 semaines ».

D’après lui, « la Chine a toujours appuyé le pays dans sa politique du développement. Les constructions des hôpitaux Amitié, Elisabeth Domitien, le Complexe Sportif Barthélémy Boganda, ainsi que l’usine hydroélectrique de Boali III (95 kilomètres nord de Bangui) en sont de parfaites illustrations ».

En rappel, une solution concernant le pont Sica-castor a été déjà trouvée. L’Union Européenne s’est engagée à financer les travaux de reconstruction de ce pont.

Les commentaires sont fermés.