Radio Okapi (RDC) 04.01.2013 : le président Kabila renvoie le projet de budget 2013 au Parlement

 

Le président congolais, Joseph Kabila, a renvoyé au Parlement le projet de budget 2013 pour une seconde délibération, estimant que la part allouée à la défense n’était pas conséquente. Les députés interrogés n’ont pas révélé le montant qui avait été consacré à ce secteur. Au cours de la plénière de ce jeudi 3 janvier, le bureau de l’Assemblée nationale a accordé 72 heures à la commission économique et financière pour réexaminer ce projet de loi. Pendant la même plénière, le ministre du Budget, Mukoko Samba, a demandé aux députés d’examiner le projet de loi portant ouverture des crédits provisoires pour l’exercice 2013.

Le gouvernement a décidé de recourir aux crédits provisoires au cours du dernier conseil de ministres pour assurer ses dépenses en attendant la promulgation du budget conformément à l’article 126 de la constitution. Cet article stipule notamment:

« Si le projet de loi de finances n’a pas été déposé en temps utile pour être promulgué avant le début de l’exercice, le Gouvernement demande à l’Assemblée nationale et au Sénat l’ouverture de crédits provisoires ».

Ces crédits provisoires vont notamment permettre au gouvernement « d’exécuter les dépenses relatives à la dette publique, aux frais financiers, de personnel, de biens et matériels, de prestations, de transferts et d’interventions de l’Etat, d’équipements et de construction, de réfection, de réhabilitation, d’addition d’ouvrages et d’édifices, au prorata des montants mensuels des crédits budgétaires de l’année 2012 ».

Dans son discours sur l’état de la nation, le chef de l’Etat congolais avait promis de faire de la défense nationale « la priorité des priorités ». « Désormais, au-delà de toutes nos actions pour le développement, notre priorité sera la défense de la patrie avec une armée dissuasive, apolitique et professionnelle qui rassure notre peuple », avait déclaré Joseph Kabila devant les députés et les sénateurs réunis en congrès.

Depuis le mois de mai 2012, les militaires congolais font face à la rébellion du M23 qui occupe actuellement plusieurs localités de la province du Nord-Kivu.

Les commentaires sont fermés.