Radio Okapi (RDC), 08.02.2013: Masisi : 5 milices signent un pacte pour mettre fin aux conflits ethniques

 

Un milicien Maï Maï exhibe les armes qu’il a dérobées à Kiwandja. ( Photo : AFP )

Les chefs de cinq groupes armés opérant dans le territoire de Masisi (Nord-Kivu) ont signé mardi 5 février un pacte de non-agression pour mettre fin aux conflits ethniques dans ce territoire. Selon Fazili Mugabo, un notable présent à la cérémonie, ces chefs miliciens ont décidé de travailler pour la paix et le développement de la région.

Les signataires de ce pacte de non-agression sont :

  • les Forces pour la défense des droits humains, FDDH/ Nyatura
  • le Mouvement d’action pour le changement (Mac)
  • l’Alliance des patriotes pour un Congo libre et souverain (APCLS)
  • le Raïa Mutomboki
  • une branche de déserteurs des FARDC

Après la signature de cet accord, ces miliciens ont mis en place une coalition dénommée Alliance des patriotes contre la balkanisation du Congo. Celle-ci a pour but de mettre fin à la guerre entre les ethnies Hunde, Nyanga et les populations Hutu dans la région de Masisi.

L’APCBCO est commandée par Janvier Kalahiri, chef de l’APCLS. Il est secondé de Bwira commandant de Raïa Mutomboki et de Kapoki chef de Nyatura.

Fazili Mugabo a déclaré que la décision des chefs miliciens permettra la restauration de l’autorité de l’Etat.

« Avec cet accord de non-agression, il y aura le retour des déplacés dans leurs milieux d’origine. Les communautés ethniques ne vont plus se battre, dire des Hundé, Nyanga, Tembo, Hutu. Il n’y aura plus encore de guerres tribalo-ethniques. Nous demandons à l’autorité de venir s’installer et de travailler à côté de la population pour le développement de Masisi », a déclaré ce notable.

Le gouvernement provincial du Nord-Kivu et des acteurs de la société civile saluent cette initiative et disent attendre son aboutissement et sa durabilité.

Les commentaires sont fermés.