Radio Okapi (RDC), 16.01.2013 : le parti de Laurent Désiré Kabila appelle les Congolais à lutter « avec courage contre l’agression »

 

Le Parti de la révolution du peuple (PRP), parti fondé par Laurent-Désiré Kabila, a invité les Congolais « au courage et à la détermination face à l’agression dont est victime l’Est du pays ». Au cours d’un culte œcuménique célébré, mercredi 16 janvier à Kisangani (Province Orientale) à l’occasion du douzième anniversaire de l’assassinat de l’ancien chef de l’Etat congolais, le président fédéral de cette formation politique, le professeur Arthur Tshimuanga, a déclaré que cette journée devrait être placée sous le symbole « de la victoire du bien sur le mal ».

« Notre message est un message de paix. Il est vrai que notre pays est attaqué dans sa partie Est mais cela ne peut pas nous empêcher de croire en la victoire finale, et cette occasion du 16 janvier permet au peuple congolais de prendre son destin en mains », a affirmé le professeur Arthur Tshimuanga.

Il a demandé à tous les jeunes, adultes et vieux de « se mettre sous le drapeau » pour défendre le pays afin que « le Congo ne soit pas la risée de tous les peuples étrangers ».

Le chef de l’Etats, Joseph Kabila, avait lancé le même message aux jeunes pour lutter contre la rébellion du M23 qui sévit dans la province du Nord-Kivu depuis le mois de mai 2012.

A Kindu dans la province du Maniema, le président fédéral du même parti, Djumaini Malisawa, a déclaré, pendant une marche organisée en la mémoire du feu Laurent Désiré Kabila, que « ses sympathisants sont contre la balkanisation de la RDC à travers a guerre menée par les rebelles du 23 mars (M23) ».

« Nous voulons la paix. Nous disons non à la balkanisation de la RDC. Nous disons non à la guerre. C’est pourquoi nous sommes descendus dans la rue pour manifester notre souhait de voir la RDC toujours unie », a-t-il ajouté.

D’autres manifestations ont été organisées dans les autres villes du pays en mémoire de Laurent Désiré Kabila. A Kinshasa, le chef de l’Etat Joseph Kabila a pris part à un culte organisé à cette occasion à la cathédrale du centenaire.

Après avoir renversé Mobutu en 1997, Laurent-Désiré Kabila a pris le pouvoir avant d’être assassiné le 16 janvier 2001 au palais des marbres à Kinshasa par l’un de ses gardes du corps. Il est le troisième président de la RDC après Mobutu (1965-1997) et Joseph Kasa-Vubu (1960-1965). Après la mort de Laurent-Désiré Kabila, il a été remplacé par son fils, Joseph Kabila.

Les commentaires sont fermés.