Fondation Hirondelle      +41 21 654 20 20

Emplois

Etude du fonctionnement de la Fondation Ndeke Luka et de Radio Ndeke Luka pour préparer un plan d’autonomisation du projet - République Centrafricaine

Le nombre de candidats ayant répondu à l’Appel d’Offre précédent étant insuffisant, la période d’application est étendue d’un mois.

 

Contexte

Radio Ndeke Luka (RNL) est le média de la Fondation Hirondelle en République Centrafricaine (RCA). Créée en 2000, elle est devenue en 19 ans la radio de référence des centrafricains. Pour ses auditeurs, en RCA et dans le monde : « Ndeke Luka dit la vérité ». Ils en parlent comme d’« un instrument de cohésion sociale et de réconciliation », et disent qu’elle « permet le dialogue » dans un pays où le vivre-ensemble a été mis à mal pendant la succession de crises politico-militaires. De nombreuses études d’audience indépendantes tenues depuis 2012 confirment que RNL est la 1ere radio de Centrafrique avec 60 %, soit plus de 2 millions d’auditeurs.

Radio Ndeke Luka est une radio généraliste à vocation nationale. Elle propose 13 rendez-vous d’information quotidiens, des débats, du divertissement, de la musique et des informations pratiques en français et en sango. Ces contenus sont réalisés par une cinquantaine de collaborateurs centrafricains à Bangui et en provinces (avec un réseau de 20 correspondants locaux).

La radio émet 24h/24, 7 jours/7, à partir de 7 émetteurs FM sur la fréquence 100,9 FM à partir de Bangui, Bambari, Bozoum, Bouar, Berberati, Bossangoa et Ndéle. Les programmes de la radio sont également relayés par 9 radios communautaires à l’intérieur du pays. Chaque jour, Radio Ndeke Luka propose 2 heures d’émissions en ondes courtes de 18h à 20h en partenariat avec la radio ICDI sur la fréquence 6030 KHZ. La radio peut également s’écouter en streaming à partir de son site internet : www.radiondekeluka.org . Radio Ndeke Luka est la radio centrafricaine qui dispose de la plus large diffusion dans le pays et auprès de la diaspora répartie dans les autres pays.

Sur un plan institutionnel, la situation de Radio Ndeke Luka est moins claire : la radio a été créée en 2000 dans le cadre d’un accord tripartite entre la Fondation Hirondelle, le PNUD et le Ministère de la Communication.

En 2008 la Fondation Hirondelle créée la Fondation Ndeke Luka (FNL), fondation de droit centrafricain, avec l’objectif de transférer progressivement la direction du projet à la structure locale. Les fréquences d’émissions de RNL ont été attribuées à la FNL. Un Conseil d’Administration est créé et se réunit chaque année. En 2011, la Fondation Hirondelle fait le pari d’introduire une équipe de direction centrafricaine formée au management et à la gestion de projet. La volonté de structuration est réelle, bien que les ressources humaines et financières restent très fragiles. Huit ans et une crise plus tard, la Fondation Hirondelle fait le bilan : l’impact de la guerre a entraîné un bouleversement structurel et financier. Le Conseil d’Administration de la FNL s’est dissout de lui-même et le transfert de la gouvernance du projet à une entité centrafricaine doit démarrer à nouveau.

 

1.    Objectif global de l’évaluation

« Un diagnostic du fonctionnement opérationnel et institutionnel de la Fondation Ndeke Luka et de Radio Ndeke Luka permet d’établir une feuille de route pour un désengagement progressif de la Fondation Hirondelle et pour une autonomisation du projet. »

 

2.    Objectifs spécifiques

A.    « Elaborer une stratégie collaborative et définir les moyens à mettre en œuvre pour responsabiliser la Fondation Ndeke Luka dans l’appropriation et la gestion de Radio Ndeke Luka. »

B.    « Evaluer le potentiel de génération de revenus et proposer une stratégie pour la constitution d’un centre de formation journalistique au sein de la radio. »

 

3.    Résultats attendus

Pour Objectif spécifique A :

-       Un diagnostic sur le fonctionnement hiérarchique et opérationnel de Radio Ndeke Luka: structure et organisation des services, liens hiérarchiques, présence/absence de procédures, points à améliorer.

-       Une évaluation des attentes et la volonté du personnel de RNL pour s’engager dans un processus de centrafricanisation du projet.

-       Une évaluation du ressenti, de la volonté et des besoins exprimés par les membres du Conseil d’Administration de la FNL (membres actuels et candidats) sur l’évolution du rôle de la FNL.

-       Des propositions concrètes pour une éventuelle restructuration de la FNL au niveau de sa gouvernance : statuts, objectifs, organisation.

-       Des propositions concrètes pour créer une unité opérationnelle de la FNL et ses interactions avec RNL.

-       Un document définissant des objectifs d’autonomisation réalistes et atteignables pour les prochaines 3 années (définition des objectifs et des moyens à mettre en œuvre année par année).

Pour Objectif spécifique B :

-       Une évaluation des capacités de formation journalistiques du personnel de Radio Ndeke Luka: types et domaines de formation

-       Une évaluation des besoins locaux en formation journalistique (besoins exprimés par les médias locaux et par les ONG qui les soutiennent)

-       Une estimation du potentiel de génération de revenus par la constitution d’une unité de formation au sein de RNL.

 

4.    Méthodologie

Le/la consultant/e ou l’équipe de consultants va proposer sa méthodologie.

Nous considérons que son travail va se faire de manière participative à la fois avec la Fondation Hirondelle, et les cadres et le personnel de RNL et avec les membres de la FNL. Plusieurs plans d’actions et cadres de tentative d’autonomisation ont été tentés par la Fondation Hirondelle et devront être analysés pour en dégager les forces et les faiblesses.

Dans le cadre de ce mandat, il devra également avoir des consultations avec d’autres acteurs média locaux, avec les autorités, avec les ONG actives dans le soutien des médias. La Fondation Hirondelle facilitera toutes les rencontres nécessaires.

Si le/la consultant/e retenu/e ne connait pas le contexte centrafricain ou n’y a jamais travaillé, il est fortement recommandé qu’il/elle s’associe avec un/e collègue centrafricain/e qui pourra faciliter son travail et l’aider à faire un diagnostic inclusif.

Il est possible qu’un deuxième mandat soit mis au concours pour accompagner la mise en œuvre du plan d’action retenu.

 

5.    Durée du mandat, langue de travail et planification

Nous considérons que le travail impliqué par ce mandat comporte environ 15 jours à Bangui et une dizaine de jours pour la préparation de la mission et la rédaction du rapport final.

Une attention particulière sera accordée sur les outils et la méthodologie proposés pour le suivi de l’implémentation des propositions

La langue de travail sera le français, avec des interactions possibles en sango.

 

6.    Modalités de soumission

Les consultant/es intéressé/es par cette évaluation sont prié/es de remettre, avant le 20 mai 2019 :

-          Un CV, une liste d’expérience similaires, 2-3 contacts de références

-          Une brève description de la méthodologie envisagée

-          Une proposition financière forfaitaire comprenant ses honoraires (et, éventuellement ceux d’une ressource locale), les voyages, hôtels, perdiem, transport local, …

-          Une proposition de planification (dates de la mission et remise du rapport final)

 

Ces documents doivent être envoyés par e-mail à :

Marcelin Ridja, Représentant national de la Fondation Hirondelle en RCA : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Manuel Jagourd, Chargé de programme au siège de la Fondation Hirondelle : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Les personnes ayant déjà soumis leur offre ne devront pas renvoyer les documents détaillés ci-haut mais indiquer si elles sont toujours intéressées par l’appel d’offre.