Fondation Hirondelle      +41 21 654 20 20

Nos Médias

Un jeune Congolais plantant un arbre. ©Studio Hirondelle RDC Un jeune Congolais plantant un arbre.

Le Studio Hirondelle-RDC a organisé, le 15 avril dernier, un Hirondelle Débat au Lycée Motema Mpiko, dans la commune de Kasa-Vubu, sur la thématique de la protection de l’environnement. Avec cet échange, le premier à être organisé dans une école, nous voulions susciter un intérêt des élèves pour les enjeux liés à l'écologie.

Pendant près d’une heure et demie, nos trois grands témoins, une élève de 5ème année en littérature, un ingénieur en développement durable et un professeur de géographie, ont notamment expliqué à la centaine de participants le rôle joué par les arbres dans la lutte contre le réchauffement climatique, et les raisons de les planter et de les protéger.

 

« Il faut non seulement sensibiliser les élèves, mais aussi les responsabiliser. Ils doivent prendre conscience de l’importance de la végétation pas seulement à l’école, mais partout. Il faut faire de la plantation des arbres une habitude. Les premières personnes à sensibiliser sont nos autorités, elles doivent prêcher par l’exemple », a proposé Béatrice Carmel, notre élève témoin et Ministre de l’Ecologie et de l’Environnement du gouvernement des élèves du Lycée Tobongisa .

 

« J’ai constaté que les jeunes sont ignorants par rapport à l’environnement, et ils sont aussi négligents. Personnellement, avant de prendre part à ce débat, je savais que l’environnement était un domaine important, mais je ne m’impliquais pas, mais après avoir écouté les uns et les autres, je suis décidé à m’impliquer davantage à l’école comme en famille », a commenté Alex Musemena du Lycée Motema Mpiko

 

A l’issue de ce débat, 250 jeunes plantes ont été offertes aux élèves des cinq écoles présentes. En amenant avec eux ces jeunes plantes, les élèves avaient pour mission de les planter, et de suivre leur croissance. A titre symbolique, cinq élèves, représentant les cinq écoles présentes au débat, ont planté un arbre dans la cour du Lycée Motema Mpiko.