Fondation Hirondelle      +41 21 654 20 20

Notre actualité

Un réfugié Rohingya transmet des messages sur les personnes qui se sont perdues dans le camp de Kutupalong au Bangladesh, en Septembre 2017. ©Dominique Faget / AFP Un réfugié Rohingya transmet des messages sur les personnes qui se sont perdues dans le camp de Kutupalong au Bangladesh, en Septembre 2017.

Grâce au soutien de la Chaîne Du Bonheur (Swiss Solidarity), la Fondation Hirondelle démarre actuellement un nouveau projet d’une durée de 6 mois dans un contexte de crise humanitaire majeure : le camp de réfugiés Rohingya de Jamtoli au Bangladesh. Objectif : améliorer l’accès des réfugiés aux informations de base pour leur vie quotidienne, et faire remonter leurs avis aux organisations humanitaires qui travaillent dans ce camp.

Selon les Nations Unies, plus de 650’000 personnes de la minorité musulmane Rohingya ont fui l’état de Rakhine, dans le nord-ouest du Myanmar. Des témoins rapportent des scènes de violence armée inouïe et de villages totalement incendiés. Beaucoup de ces réfugiés sont blessés ou gravement traumatisés par la séparation de leur famille. Epuisés par leur fuite, ils arrivent de l’autre côté de la frontière, au Bangladesh, dans des camps d’accueil totalement surpeuplés dans des abris très sommaires, avec une eau polluée, et des risques importants de maladies.

Cet afflux massif de population a mis à rude épreuve les ressources locales et a nécessité une réponse humanitaire à grande échelle, qui manque parfois d’efficacité pour la communication avec les populations touchées. Or l’accès à une information exacte et crédible dans les situations de crise peut être une question de vie ou de mort. Il peut permettre aux gens de prendre de bonnes décisions, dissiper les rumeurs et apaiser les tensions. Recevoir des informations en retour de la part des populations affectées joue également un rôle clé pour les acteurs humanitaires dans la définition des priorités et des efforts de secours et dans l'atténuation des tensions.

En partenariat avec les organisations humanitaires Christian Aid et EPER/HEKS qui interviennent dans le camp de Jamtoli, la Fondation Hirondelle a élaboré un projet visant à améliorer l'accès aux informations importantes et pratiques pour les 50.000 personnes vivant dans ce camp, et à améliorer l'accès à l'information sur les besoins des réfugiés et la situation dans le camp pour les organisations humanitaires qui y sont actives.

Un programme audio quotidien sera produit par un petit groupe de réfugiés, supervisé et soutenu par un producteur de la Fondation Hirondelle. Le programme comprendra des informations sur la vie dans les camps et les messages de sensibilisation de Christian Aid, de l'EPER / EPER et d'autres organisations présentes dans le camp ainsi que des nouvelles sur la vie sociale dans les camps. Le programme audio sera diffusé par des haut-parleurs qui seront installés dans les endroits où la population se rassemble, y compris les espaces de cuisine communautaires. Pour permettre les feedbacks des populations touchées et une redevabilité accrue des acteurs humanitaires, le projet compilera des informations importantes à partir du contenu des programmes audio des réfugiés, et partagera cette information avec les gestionnaires de camp et d'autres acteurs humanitaires. Ce projet a  également une vocation de pilote pour contribuer à un meilleur apprentissage sur l'accès à l'information dans les camps de réfugiés et les situations d'urgence à évolution rapide. Un document final sera produit sur les meilleures pratiques et recommandations et sera partagé avec les partenaires travaillant dans les camps Rohingya.