Fondation Hirondelle      +41 21 654 20 20

Notre actualité

Un journalist de Radio Okapi, la radio des Nations Unies en République Démocratique du Congo, en reportage à Masisi, est de la RDC, en Novembre 2011. ©Gwenn Dubourthoumieu / Fondation Hirondelle Un journalist de Radio Okapi, la radio des Nations Unies en République Démocratique du Congo, en reportage à Masisi, est de la RDC, en Novembre 2011.
Visionner et/ou télécharger les pièces jointes :

La Fondation Hirondelle et le Centre pour la politique de sécurité à Genève (GCSP), en étroite consultation avec les Nations Unies, ont lancé un processus inclusif visant à tirer des enseignements et les meilleures pratiques en matière de transition des stations de radio des Opérations de maintien de la Paix des Nations Unies. Une première table ronde a eu lieu à Genève les 6 et 7 décembre 2018.

Cet atelier a réuni des représentants du Département des opérations de maintien de la paix des Nations Unies (UNDPKO), du Département de l'information publique des Nations Unies (UNDPI), ainsi que des parties prenantes sur le terrain et au niveau national, des praticiens des opérations de paix, des partenaires du développement des médias, des universités et des groupes de réflexion avec une expertise sur la question de la transition de médias. Plusieurs cadres actuels et anciens de la Fondation Hirondelle ont participé à cet atelier. Ils ont partagé notre expérience de plus de 15 ans avec les Nations Unies dans la mise en place et le développement de «radios de la paix» des Nations Unies dans des situations de conflit et post-conflit.

Se fondant sur des études de cas en Sierra Leone, Libéria, Côte d’Ivoire, Kosovo, République démocratique du Congo et République centrafricaine sur la transition de radios de l’ONU, le groupe a reconnu l’importance et la pertinence de la radio pour fournir des informations factuelles, inclusives, équilibrées et indépendantes et a souligné que cela est essentiel au renforcement de la paix, au développement et à la démocratie. Les participants ont notamment reconnu le rôle important que Radio Okapi a joué pour soutenir une radiodiffusion libre, juste et impartiale en RDC et permettre à tous les Congolais de faire entendre leur voix pour contribuer à la mise en place de processus politiques inclusifs favorisant l'unité durable et nationale. Le groupe a en outre reconnu que le rôle de médias pluralistes et responsables était essentiel pour la réalisation de l'objectif de développement durable 16 (cible 16.10) et du droit à la liberté d'expression et d'information.

Les délibérations de la table ronde de Genève (synthèse téléchargeable en cliquant sur le lien ci-dessus) serviront de base à une plus grande table ronde qui se tiendra en 2019 (date à confirmer). L’objectif de ce processus est d’élaborer une feuille de route plus solide pour traiter à la fois l’élaboration des politiques et les besoins en matière de recherche afin de soutenir une communication stratégique efficace pour une paix à long terme, des processus politiques inclusifs et un développement durable.